Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ezkerralde

Monsieur le Maire a bien du souci avec les chiffres ...

Si la liste "Ensemble pour Ciboure/Ziburu Aintzina" a recueilli 35% des suffrages cibouriens, la liste "Solidaires pour Ciboure' en a recueilli 12%. C'est bien 47% des Cibouriens que snobe Guy Poulou.

Retrouver les résultats de 2008.ICI

Ci-dessous l'article de Sud-Ouest du 8 octobre 2011

« Ce n'est pas du mépris »

Non sans quelques tacles au passage, le maire de Ciboure passe en revue les réalisations à prévoir ou suspendues.

 Pour le fort Socoa, « il y a un souci sur l'acte notarié préparé par l'État. Nous le trouvons trop restrictif ». PHOTO R. G.

Pour le fort Socoa, « il y a un souci sur l'acte notarié préparé par l'État. Nous le trouvons trop restrictif ». PHOTO R. G.

Guy Poulou n'est pas du genre à mâcher ses mots. En cette rentrée, il ne quitte pas des yeux sa cible : les prochaines municipales. Il se présentera à sa succession. Après un peu plus de trois ans de mandats, de nombreux projets sont encore à réaliser (lire par ailleurs). Le maire de Ciboure entend bien les boucler dans les temps.

« Sud Ouest ». Le schéma départemental d'accueil des gens du voyage est validé. Vous aurez, comme prévu, une aire d'accueil de 50 places mais militez pour une aire de passage de 200 places sur la communauté de communes (CCSPB). Êtes-vous toujours dans les mêmes dispositions ?

Guy Poulou. Bien sûr. Le problème ne sera pas résolu avec l'aire de passage que nous devons faire et celle de 50 places prévue aussi à Saint-Pée, puisque les gens du voyage arrivent toujours en plus grand nombre. D'autant qu'Urrugne devait en avoir une aussi et est passée entre les mailles du filet, en proposant de construire une dizaine de places en dur, ce qui ne nous avance pas.

En plus, Ciboure fait un peu plus de 700 ha et Urrugne 5 000 ha… Voilà. La loi nous y oblige. Nous ferons cette aire le long de la Nivelle, route d'Ascain, près du futur tracé de la LGV.

Avec Urrugne, vous avez aussi eu un problème de communication sur les travaux du pont de la rue Pierre-Bouvet-de-Thèze, à la frontière de vos villes. Vos administrés se plaignent de son rétrécissement opéré par votre voisine…

La moitié de la route appartient à Ciboure, l'autre à Urrugne. Le dessous du pont est à Urrugne. Ils y ont fait un trottoir d'1,40 mètres avec des plots sans nous avoir consultés. Les camions des pompiers ne passent plus dessous, ceux des poubelles non plus. On ne va pas en faire une affaire d'État, mais on aurait bien aimé être prévenus. J'ai écrit plusieurs courriers à Odile de Coral : des plots ont été retirés mais le trottoir va rester.

La CCSPB a voté l'achat du fort de Socoa en avril. Il n'est pas encore vendu. Que se passe-t-il ?

Il y a un souci sur l'acte notarié préparé par l'État. Nous le trouvons trop restrictif. Nous avons interdiction d'y mettre quoi que ce soit de commercial. Or, si nous voulons le laisser public à au moins 50 %, nous voulons aussi nous laisser la possibilité d'avoir quelques rentrées d'argent. Donc, nous négocions. Cela devrait se résoudre. Ce n'est qu'une question de semaines.

Les membres de l'opposition vous accusent très souvent de ne pas les laisser s'exprimer et notamment de ne pas réunir les commissions, hormis celles des finances. Qu'avez-vous à répondre ?

C'est vrai, toutes ne sont pas réunies régulièrement. Depuis un mois et demi, quatre l'ont été. Et quand c'est le cas de toute façon, ils restent muets, il n'y a pas d'échanges. Ils réservent leurs piques pour le conseil municipal, qui, lui, est médiatisé. Par exemple, je ne vois pas l'intérêt de réunir la commission urbanisme pour parler du PLU. C'est notre PLU. Je ne veux pas les faire participer. Surtout qu'ensuite, ils votent systématiquement contre. Ce n'est pas du mépris pour les 38 % de Cibouriens qu'ils représentent. Non, c'est juste que la représentation de la minorité à Ciboure n'est pas de bonne qualité et donc, pas constructive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article