Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ezkerralde

IMG 3832Avant la sortie des classes, les enseignants et le personnel de l'école Aristide Briand étaient inquiets du devenir des arbres de la cour de l'école.

En effet, après la chute d'une partie de madrier de l'avant toit de l'école dans la cour, Les arbres ont été jugé creux et donc, dangereux.

La cour de cette école est en contrebas par rapport à la rue Jean jaurès et devient une véritable fournaise dès lors qu'il y a du soleil avec un coup de vent de sud. Ces arbres permettent d'apporter de l'ombre grâce à leurs feuillages bien fourni sitôt que les beaux jours sont là.

Vouloir couper ces arbres ressemble plus à un excès de zèle sécuritaire qu'à un geste raisonné vraiment réfléchi.

 

Une requête revient régulièrement pendant les conseils d'école, est régulièrement consignée dans les comptes rendus, a même obtenue l'aval de Monsieur le Maire (cf : CR conseil d'école du 3e trimestre 2010) sans, il est vrai, avoir donné de calendrier pour la réalisation des travaux. La requête des parents d'élèves et du délégué de l'éducation nationale concerne le grillage entre la cour et l'avenue Jean Jaurès.

Régulièrement, des ballons passent au dessus. Une des réponses de la municipalité : interdire les ballons dans cette école.

Il faudrait interdire les marteaux, sitôt que l'on se met un coup sur les doigts en plantant un clou.

Le grillage actuel ne mesure guère plus d'un mètre. Les ballons ne passent pas beaucoup au dessus. Un grillage de 1,8 m de hauteur limiterai, voire réduirait à 0, le nombre de ballons dans la rue.

De plus, d'un point de vue esthétique, le quartier n'y perdrait pas au change; le règlement de ZPPAUP autorise une hauteur de grillage de 1,8 m maximum. Ça tombe bien.

Faudra-t-il attendre un accident sérieux sur l'avenue Jean Jaurès pour rehausser ce grillage?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article