Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ezkerralde

Sud Ouest 06h00
Par Raphaëlle Gourin
 

La gauche cibourienne aiguise les couteaux

L'association Ciboure Ezkerralde, qui regroupe les sympathisants de gauche tire un bilan sévère des mandatures de Guy Poulou, et appelle les citoyens à les rejoindre.

 « Nous voulons regrouper aussi toutes les personnes ont une autre vision de la gestion municipale, pas uniquement les sympathisants de gauche ». PHOTO R. G.

« Nous voulons regrouper aussi toutes les personnes ont une autre vision de la gestion municipale, pas uniquement les sympathisants de gauche ». PHOTO R. G.

S'il est encore vraiment tôt pour se lancer dans la campagne des municipales de 2014, les membres de l'association Ciboure Ezkerralde estiment, en revanche, que le moment est venu de commencer à rassembler les troupes. L'heure aussi d'exposer leur sentiment sur dix années de mandat du maire Guy Poulou : « Une politique à la petite semaine », synthétisent-ils derrière leur président, Jean-Serge Saint-Avit.

« Ils », ce sont ces Cibouriens qui forment le noyau dur d'une association de 55 adhérents pour l'heure (lire par ailleurs). Ces hommes et femmes se rangent à gauche, qu'ils soient encartés dans un parti ou non. « Nous voulons regrouper aussi toutes les personnes qui souhaitent contribuer au débat sur l'avenir de Ciboure et ont une autre vision de la gestion municipale, pas uniquement les sympathisants de gauche », insiste Dominique Duguet la chef de file socialiste de l'opposition et vice-présidente de l'association.

Point par point, elle reprend les projets de campagne non réalisés par son adversaire. Une manière de répondre à la plaquette diffusée par la majorité dans les boîtes aux lettres ces derniers jours.

A mi-parcours

Intitulée « Ciboure à mi-parcours 2008-2011 », elle met en avant les réalisations municipales : création de logements sociaux, aménagements et travaux réalisés sur la voirie ou en vue d'améliorer le cadre de vie, croissance du nombre d'entreprises, actions pour les personnes âgées, les jeunes et les enfants, ou encore rénovation des bâtiments municipaux et patrimoniaux.

À gauche, l'apparition au courrier de cette vingtaine de pages sur papier glacé a exaspéré. « En faisant ça, Guy Poulou enclenche déjà son travail de candidat à sa propre succession », fulmine Dominique Duguet pointant du doigt en retour « la raréfaction, voire même l'absence de parution du magazine municipal, seul lieu où nous pouvons, nous, l'opposition, nous exprimer puisqu'une place doit nous être réservée à cet effet. Même en commission nous ne pouvons pas débattre des dossiers puisqu'à part celle des finances, depuis presque deux ans, elles ne se réunissent pas. »

Quand la majorité met forcément en avant les réussites de son bilan à mi-course, les membres de Ciboure Ezkerralde préfèrent évidemment insister sur les « promesses non tenues » de la campagne de 2008. Ces derniers insistent ainsi sur les projets inscrits sur ce qui n'est pour l'heure pas réalisé : le foyer logement, l'hôtel social, la maison de retraite, la salle polyvalente, ou encore l'espace muséographique dédié à la pêche.

Inondations

Ils évoquent aussi le PLU « arrivé très tardivement » en débat au conseil municipal et « toujours pas voté ». Ils concluent qu'il n'y a « pas de cohérence sur le projet de ville ». Ils parlent de « manque d'anticipation sur les conséquences de la flambée de l'immobilier sur les infrastructures » au rang desquels figure « l'assainissement, ce qui entraîne des problèmes d'inondations ».

Après les inondations du week-end dernier (nos précédentes éditions), ils entendent demander des comptes par courrier au maire. Ils entendent s'assurer « qu'il a bien exercé son devoir de vigilance et vérifié que le prestataire privé, la Lyonnaise des eaux, a bien réalisé toutes les opérations nécessaires. » Ils demandent aussi qu'une « subvention exceptionnelle soit allouée aux commerçants touchés. » Non, la campagne des municipales n'a pas débuté.

Une chose semble néanmoins acquise : les couteaux commencent à s'aiguiser.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article