Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ensemblepourciboure

Sud Ouest du 14 décembre 2009

URBANISME. Le maire de Saint-Jean-de-Luz est circonspect sur la création d'un port de plaisance artificiel dans le quartier de Socoa

Réserves luziennes sur le projet de Socoa

Socoa-copie-1.jpgL'aménagement de Socoa fait débat. (photo bertrand lapègue)

Le projet d'aménagement du quartier de Socoa (lire notre édition de jeudi) ne séduit pas l'unanimité des membres du syndicat intercommunal. Et s'il a bien voté la délibération entérinant le classement des études effectuées pour l'avenir du quartier, Peyuco Duhart a émis de sérieuses réserves sur l'opportunité de réaliser un port de plaisance à Socoa.

Un sentiment contraire à celui de son voisin Guy Poulou. « Un classement des études de définition du quartier de Socoa a été établi, et les trois propositions prévoient la création d'un port de plaisance, je ne suis pas d'accord », commente le maire de Saint-Jean-de-Luz.

Il met en avant des craintes sur le plan environnemental. « Cela ne me paraît pas facile d'obtenir un tel équipement vu les contraintes environnementales aujourd'hui. Je m'interroge aussi sur les conséquences de ces aménagements sur les eaux de baignade. On se bat aujourd'hui pour qu'elles soient les meilleures possibles, et là, on peut craindre quelques dégâts. »

Peyuco Duhart est également sceptique par rapport au coût d'un tel investissement : 61 millions d'euros fixés par le cabinet d'études classé en tête par le jury. « On aurait dû faire ce projet bien avant, aujourd'hui, on n'aura pas l'argent pour le financer, c'est pourquoi j'émets des réserves sur cette décision de bâtir un port de plaisance. » Et de préciser qu'il est « très favorable à l'aménagement de Socoa, mais je ne vois pas l'utilité de créer un port dans ce quartier ».

Un coût élevé

La présidente du syndicat intercommunal, Michèle Alliot-Marie, s'est également montrée circonspecte sur le montant élevé de ce projet.

Rappelons que trois candidats ont été retenus pour leur conclusion sur l'étude de définition urbanistique du quartier de Socoa. Le cahier des charges prévoit notamment la création d'un port de plaisance et un plan de circulation et déplacement adapté.

Le jury a classé l'étude d'AJL Architecture en première position, et le syndicat intercommunal l'a adopté, moins une abstention, celle de Peio Etcheverry-Ainchart. « C'est toujours pareil, la population n'est pas associée aux projets du syndicat intercommunal, c'est un problème de démocratie participative, et en même temps, je vois dans cet aménagement une ''Saint-tropéization'' du site. Tout cela nécessite un débat public. »

Auteur : pierre sabathié
p.sabathie@sudouest.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article