Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ezkerralde

04 04 11 so

 

Ciboure

Les parents d'élèves de Marinela mobilisés

Les parents se battent contre la suppression d'un demi-poste. Après l'affaire des fissures, ils croient que le sort s'acharne.

  école

 

Les parents s'inquiètent du nombre d'élèves dans les classes de cette école maternelle l'an prochain. PHOTO R. G.


   «Les classes sont pleines, le compte est bon », voilà l'un des slogans qu'ont apposé les parents d'élèves de l'école Marinela sur leurs banderoles, vendredi. Ils manifestaient leur mécontentement, et le manifesteront de nouveau ce matin de 8 h30 à 10 heures, face à la menace de fermeture d'un demi-poste.

 

Dominique Duguet, chef de file de l'opposition municipale, était venue les soutenir. Les élus de la majorité n'étaient pas présents mais les ont assurés de leur soutien par mail et ont mis à disposition des parents qui souhaitaient se rendre sur place pour participer à la manifestation un minibus.

Leurs représentants avaient rendez-vous ce même jour avec l'inspectrice de la circonscription qui les a reçus longuement et a écouté leurs doléances en prévision des discussions d'aujourd'hui à Pau sur les propositions d'ouvertures et de fermetures de classes dans le département.

« Rien d'aberrant »

« Notre demande de maintien de ce demi-poste n'a rien d'aberrant, car les effectifs sont stables insiste Chantal Balerdi, déléguée de parents d'élèves. Le problème c'est que les chiffres retenus, sont ceux du nombre d'élèves inscrits à l'école à la date du 4 février dernier, soit 95 enfants. Or, au 4 mars, on en compte maintenant 104. Nous demandons juste que les discussions à venir se basent sur les bons chiffres. »

Les parents sont bien décidés à poursuivre leur mobilisation, si jamais leur voix n'était pas entendue. Dans ce cas, leur reste aussi l'espoir, que le demi-poste, s'il était supprimé maintenant, soit ensuite rouvert à la prochaine rentrée, au moment du comptage du nombre d'élèves. Ils espèrent bien sûr ne pas en arriver là. Entre le problème des fissures potentiellement dangereuses qui ont obligé Marinela à déménager à l'ancienne école Jules-Ferry fin 2009, et la menace de cette suppression, ils ont le sentiment que le sort s'acharne sur eux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article