Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ensemblepourciboure

Conférence de presse du 29 novembre

 

La maison des blocs fut un « enjeu » pour ce quartier de Socoa lors des élections municipales de mars 2008.

Notre groupe « Ensemble pour Ciboure Ziburu aintzina » avait proposé d'en faire une maison de quartier gérée par une association.

 

Des engagements avaient été pris aussi par Guy Poulou le Maire de Ciboure en mars 2008 ainsi qu'au dernier conseil municipal du 28 octobre 2008 :

- Ce bâtiment devait rester dans le domaine public !

- Une concertation devait avoir lieu avec tous les habitants du quartier !

- Un espace d'évocation du chantier des digues devait voir le jour !

- La mise à disposition à la commune de la maison des blocs devait être demandée au Conseil Général!

Cliquer ici pour retrouver un extrait des promesses de Guy Poulou

 

Pour une fois, pas de « lenteurs administratives » !

 

Nota :

Le maire a tout pouvoir sur son territoire et peut négocier avec toute structure.

Il s'agit d'un emplacement « réservé » sur le futur PLU et à ce titre également, il a son mot à dire.

La pantomime de concertation qui a eu lieu le 18 novembre en mairie de Ciboure arrive un peu tard quand on sait que le dossier est pratiquement clos dans le dos des sokotars.

 

Que peut-on faire ?

Une concertation auprès des électeurs doit être lancée sous la forme d'un référendum avec débat public.

Le financement de la maison de quartier avec son aspect culturel patrimonial aura les partenaires habituels comme le Conseil Régional. La mairie pourra également participer en revendant une partie du terrain du casino qui ne verra pas le jour (acquis pour la modique somme de 600 000 euros !).

 

De plus, l'avenir de ce bâtiment doit s'inscrire dans une démarche d'ensemble cohérente avec la restructuration de ce quartier remarquable.

 

Le maire doit assumer ses promesses et agir en responsable soucieux de l'intérêt public.

Le volet économique est intéressant et doit trouver sa solution dans un autre lieu.

Conclusion : tout le contraire a été fait, l'électeur est berné.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article