Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ensemblepourciboure

Liste d’union à gauche pour faire face à Guy Poulou
·Socialistes, abertzale et radicaux de gauche souhaitent faire un virage à 180° à Ciboure

 

Ciboure affiche une première en Pays Basque: une liste d’union de gauche pour faire face au maire sortant Guy Poulou (UMP). Certes, pas loin de Ciboure, à Hendaye, le maire socialiste sortant mène lui aussi une candidature composée de socialistes, de communistes et d’abertzale, sauf qu’en face il aura une liste abertzale, Biharko Hendaia, ainsi qu’une liste d’opposition incluant des militants se présentant de gauche. À Ciboure, la liste menée par la conseillère municipale socialiste sortante Dominique Duguet est la seule alternative face à la candidature de la droite.

Sur les 29 membres de la liste, sept sont des militants PS, six font partie de la plateforme locale abertzale dont le conseiller sortant Ramuntxo Mintegui (4e), ou l’enseignante Marie-Hélène Tapia (5e). Le sixième dans la liste est le conseiller municipal communiste sortant Pierre Batby. Un militant du PRG et des représentants de la société civile ziburutar complètent la candidature d’union "Ensemble pour Ciboure-Ziburu Aintzina". Comme l’affirme leur thème de campagne, ils sont prêts à "reprendre la barre" de la commune ziburutar lors des élections de mars.

 

Le programme

 

Lors de la présentation de la liste lundi soir, les membres d’"Ensemble pour Ciboure-Ziburu Aintzina" ont avancé les grands axes du programme qui vise en priorité les questions sociales, dont le droit à un logement digne. Ciboure est en manque de logements sociaux, ont-ils rappelé, raison pour laquelle ils proposent la mise à disposition des Ziburutar de 431 appartements, la plupart en location, afin d’atteindre le quota exigé par la loi SRU. Ils ont dénoncé que ces dernières années le déficit de ce type de logements a augmenté sans que la municipalité ait réagi (en 2001, le déficit était de 350 logements sociaux). Et d’ajouter que, dans l’actualité à Ciboure, sur dix résidences quatre et demie sont secondaires.

La liste de gauche défendra en outre l’économie de proximité, la pêche, l’agriculture et l’artisanat, cherchera à revaloriser le travail des associations en créant des maisons de quartier et s’engage à faire une gestion participative de la ville en donnant par exemple la parole aux habitants par le biais d’un référendum sur certains dossiers.

Un autre point fort du programme de la liste d’union sera la langue basque et son développement. "Il faut aborder ces questions de façon sérieuse", a-t-on souligné. Le programme sera détaillé lors des réunions publiques qui seront organisées à partir de lundi prochain. L’information en ligne est également disponible sur www.epc2008.net.

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

burguete 16/02/2008 10:44

Il serait temps que l'attribution de logements sociaux se fasse de manière transparente par une commission municipale aprés etude des dossiers et non du fait du prince a qui l'on devient redevable c'est la mode en ce moment,car ca devient du clientelisme.Il serait temps que ciboure ait quelque reserves foncières destinées au developpement economique local et non a l'implantation de casinos.Il serait temps d'arreter la folklorisation de notre culture ne devenons pas une reserve indienne;les danses andalouses sur le parvis de la maison de la presse c'est bien un kantaldi c'est mieux.Il serait temps d'avoir un vrai programme de logements incluant de la mixité sociale GOAZEN AINTZINEAT

pierre burguete