Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par ensemblepourciboure

Discussions sévères dans et hors des murs (S.O.09-2007)

 
Un autre dossier a ranimé la flamme ambiante surtout? après la clôture de la séance. À propos d'expropriation.
La commune envisage la création d'un carrefour giratoire et d'une quarantaine de places de parkings, avenue François-Mitterand notamment pour « aérer » l'ensemble Zubiburu. Pour cela, la ville doit acquérir des espaces. Des négociations ont été entreprises et ont abouti avec des propriétaires de maison. mais cela coince avec un artisan, M. Jaouen, et une entreprise appartenant à Jean-Marc Olaizola. Là aucun accord n'a été trouvé et le conseil, à la majorité, a décidé de lancer une procédure d'expropriation contre les deux.
Sylviane Alaux s'est étonnée que l'on n'ait pas appliqué cette procédure aux terrains de Zubiburu et a demandé la raison de l'échec de la négociation. « Trop d'écart entre l'estimation des domaines et les prétentions des propriétaires, » a répondu le maire. « Il ne s'agit pas là de maison mais d'entreprises avec une trentaine d'emplois en jeu, » a souligné pour sa part Ramuntxo Mintegui. Le lancement de la procédure a été adopté à la majorité, les oppositions ont voté contre.
Mais le ton est largement monté ensuite dans la cour avec MM. Jaouen et Olaizola qui étaient présents lors des délibérations. « On se moque de moi, » a lancé M. Jaouen. « Je ne peux pas être d'accord, je n'ai eu aucune proposition, » a lancé pour sa part M. Olaizola. « Faux, » a rétorqué le maire. Bref un vrai dialogue de sourd mais qui s'est ensuite détendu. Au fil de la discussion, le ton a baissé et un vrai dialogue s'est (enfin ?) instauré et l'on a promis de se revoir.
« Je sais que je dois partir depuis deux ans, reconnaît Jean-Marc Olaizola. Mais j'attends des propositions. Toutes les solutions de replis envisagées sont tombées à l'eau. Il faut tout reprendre de zéro. En tout cas, il n'était pas question que je m'aligne sur les Domaines car ils prennent en compte les murs mais pas la valeur du fonds de commerce. Ce sont 27 emplois qui sont en jeu. La négociation commence, on va bien voir. Mais je n'accepterai pas n'importe quoi ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article