Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par Le Cibourien

ARCHIVES A.D.

ARCHIVES A.D.

Publié le 22/10/2015 par Arnaud Dejeans

Un projet de plate-forme scientifique au Fort de Socoa

Il devrait voir le jour dans quelques années au sein de la tour fortifiée rachetée il y a trois ans par l'Agglomération Sud-Pays basque

Le fort va devenir le symbole de la recherche et de l’innovation du secteur de la glisse ©

ARCHIVES A. D.

La tour fortifiée va finir par tomber dans l'Océan, à ce rythme. Abandonné depuis 2003 et le départ de l'UCPA, le vieux fort de Socoa (1627) ne sert plus que de piste d'atterrissage pour les goélands de passage. Son rachat à un prix d'ami en 2012 par l'Agglomération Sud- Pays basque (700 000 euros) a bien suscité une vague d'espoirs. Mais les différents projets (capitainerie, résidence d'artistes) ont fini au fond de l'Océan, comme les cailloux d'un concours de ricochet.

Bijou du patrimoine local

Sur ce dossier, la marge de manœuvre de l'Agglomération est très fine. Impossible de débourser les 5 à 7 millions d'euros pour la réhabilitation des 2 500 mètres carrés (première estimation datant de 2011). Impossible aussi de revendre ce bijou du patrimoine local, dans un quartier où les investisseurs privés auraient été reçus comme les troupes ennemies au XVIIe siècle. Mais l'Agglo a peut-être trouvé une solution qui devrait convenir à tout le monde : créer une plate-forme scientifique et technologique autour du monde de l'Océan et de la glisse.

Laboratoires avec vue sur mer

Cela fait plusieurs mois que les élus travaillent dans l'ombre sur cette piste. Piste qui a été dévoilée il y a quelques jours dans les Landes par le président d'Eurosima (l'association européenne des industriels du surf), Frédéric Basse

: « Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, le fort de Socoa, qui est en face de la vague de Belharra, va devenir un lieu où nous pourrons faire de la recherche et former les futurs employés de l'industrie du surf. »

Son rêve va certainement devenir réalité pour des chercheurs de toute l'Europe. Car l'Agglomération va bientôt signer une convention de partenariat avec les universités de Bordeaux et de Bilbao pour le lancement du grand projet tant attendu. La signature officielle aura lieu fin novembre.

Les 2 500 mètres carrés de locaux, situés au pied du fort, seront transformés, dans les années qui viennent, en salles de travail avec vue sur mer, pour « une communauté scientifique intéressée par la recherche et l'innovation concernant l'océan en général et les sports nautiques en particulier », confirme Manuel de Lara, vice-président de l'Agglomération chargé des questions économiques. Sciences des matériaux, sciences cognitives, électronique, infor- matique, etc., autant de disciplines qui seront abritées dans les futurs locaux du fort de Socoa.

Devenir un territoire de référence

Cet outil répond à une stratégie économique du territoire, l'Agglomération ayant déjà présenté ou annoncé deux projets complémen taires ces derniers mois : la halle créative (fabrication numérique et prototypage rapide) sur la zone de Jalday à Saint-Jean-de-Luz et l'association Ocean Living Lab, qui mise sur l'innovation collaborative d'un territoire allant de Zarautz à Hossegor.

L'Agglo, qui abrite déjà des leaders mondiaux et nationaux du secteur (Quiksilver, Tribord) veut devenir le territoire de référence de la recherche et de l'innovation sur les problématiques de la mer et de la glisse.

Des travaux en attendant

Reste maintenant à définir clairement le cahier des charges avant de partir à la pêche aux subventions (Europe, État et les autres collectivités). En attendant, l'Agglomération Sud-Pays basque va budgéter, pour 2016, 1 million d'euros de travaux qui permettront de mettre les bâtiments existants hors d'eau et hors d'air. Le sauvetage du fort de Socoa a commencé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article