Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adhésion ou soutien à EPC

 

Publié par Le Cibourien

Reboisons la côte basque

 

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/reboisons-cote-basque/14294

À l'attention : De tous les habitants de la côte Basque
Le principe fédérateur du collectif "Aux Arbres Citoyens" fait suite à la destruction par ASF de notre environnement pour l’élargissement de l’autoroute ; la blessure est béante, sale, effroyable et extrêmement bruyante.

Les photos qui illustrent cet appel que nous avons déjà diffusées sont sans équivoque.

Il s’agit de tenter, au moyen d’une action collective concertée, de contraindre les ASF à restaurer l’environnement détruit non pas à l’identique, mais dans un état aussi proche que possible de ce qu’elles ont détruit.

Le regroupement des milliers de victimes directes et indirectes d’ASF au sein du collectif "Aux Arbres Citoyens" dans le cadre d’une ou plusieurs actions concertées peut permettre de saisir utilement les media et la justice pour obliger les ASF à remettre les rives de l’autoroute A 63 dans leur état avant travaux, du péage de Biarritz jusqu’au péage de Biriatou, et ce, sur une largeur de 15 mètres de chaque côté du tablier, lorsque la situation des lieux le permet, au plus étendu possible sur les zones les moins larges.

Le but du collectif "Aux Arbres Citoyens" n’est pas d’obtenir une indemnisation de quelques dizaines ou centaines d’euros par participant à l’action collective envisagée.

Le vœu du collectif "Aux Arbres Citoyens" est la restauration tout au long de ce tronçon d’autoroute, de chaque côté, d’un environnement végétal constitué d’espèces exclusivement persistantes d’une hauteur minimale pour chaque sujet de 3 à 5 mètres à la plantation, séparées par une distance maximale de 5 mètres à la plantation, plantées en quinconce sur la plus grande largeur disponible.

Le collectif "Aux Arbres Citoyens" est opposé au simple remplacement des arbres détruits par des espèces arbustives persistantes du type genêts ou ajoncs ; en effet, à l’âge adulte, les sujets de ces espèces n’excèdent pas 1,50 mètre de hauteur pour 1 à 2 mètres de largeur alors que les arbres saccagés dépassaient tous régulièrement 6 à 8 mètres.

Les ASF répandent partout l’idée que dans 15 ans, on ne verra plus rien des blessures de ce jour.

C’est totalement faux.

Aux arbres Citoyens !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article